Archives‎ > ‎Archives 2012‎ > ‎

Avril 2012

19 avril 2012

L'eau coule de nouveau à l'hôpital de Mokamo (R.D. Congo) !

L’hôpital de brousse de Mokamo, construit en 1946, est en cours de réhabilitation, en grande partie grâce aux efforts du Groupe belge Mokamo, qui fédère les habitants et des partenaires extérieurs autour de ce projet. Aquassistance est intervenue pour un volet essentiel des travaux, celui d’alimentation en eau.

Il était extrêmement fastidieux d’aller chercher l’eau à une source située à 600 mètres en contrebas, pour les usages médicaux, ainsi que pour les patients et leurs accompagnateurs.

Une première expertise sur place a été menée en mars 2010, suivie de l’envoi de 700 kg de matériels en container. En 2011 un captage a été réalisé. Et en mars de cette année une équipe de quatre techniciens d’Aquassistance a travaillé d’arrache-pied, avec l’aide des Congolais, pendant 15 jours (pris sur leurs congés) pour finaliser les travaux. Ils ont relié le captage à une bâche de reprise, installé des pompes immergées alimentées par panneaux photovoltaïques, effectué les raccordements hydrauliques et repris le système de distribution. Des techniciens locaux ont été formés à l’entretien des installations et ont reçu des manuels d’exploitation.


L’eau coule de nouveau aux lavabos et douches de la maternité.



6 avril 2012

Cinq nouveaux projets pour Aquassistance

Cinq projets nouveaux, quatre en Afrique et un en Asie, ont été approuvés au Conseil d’Administration du 2 avril 2012. Ils font appel à toute la palette des compétences des bénévoles d’Aquassistance : eau, assainissement, déchets.

CAMEROUN  – Mbalmayo

Ce projet nous a été transmis par Alternatives Durables pour le Développement (ADD), une ONG camerounaise créée en 1996.
 Il vise l’alimentation en eau de 7 villages, soit 8000 habitants, éparpillés sur une très vaste surface, juste au sud de Yaoundé.
Actuellement, la population puise l’eau dans une rivière, des marigots et des puits privés.


SENEGAL - Bembou

L’association Initiatives Citoyennes et Solidaires des Mureaux (Yvelines) soutient un projet de développement au Sénégal avec la Communauté rurale de Bembou. Elle a sollicité Aquassistance pour renforcer les ressources en eau de la commune. Il existe déjà à Bembou un forage équipé d’une pompe à motricité humaine, des puits. L’eau est payée au forfait au comité de gestion. Il resterait à créer un réseau pour alimenter le collège et le dispensaire et construire d’autres bornes fontaines.


SENEGAL – Tambacounda

Malgré de nombreuses initiatives, les 90.000 habitants de Tambacounda souffrent de l’amoncellement de déchets. La Mairie de Tabancounda a soumis un projet de gestion des déchets solides à Aquassistance. L’objectif : optimiser le programme déjà en place avec les Communes de La Roche sur Yon (Vendée) et Sint Niklaas 

(Belgique) et réaliser une décharge municipale au sud de la ville. Une première expertise doit affiner le projet.  


TOGO – Aneho

Ce projet nous a été proposé par le Conseil Général des Yvelines, qui a un accord de coopération décentralisée avec des collectivités du Togo et du Bénin, de part et d'autre du fleuve Mono. L'ambition est de mettre en place à Aneho, ville côtière et ancienne capitale du Togo, un Service Public d'assainissement non collectif (SPANC). C’est ce à quoi travaillera Aquassistance en tant qu’expert sur ce problème d’assainissement en milieu urbain dense.


VIET-NAM – Hué

Aquassistance avait dispensé à deux reprises une formation au laboratoire du service des eaux de la ville de Hué. En novembre 2011, elle a reçu un courrier du service des eaux de la province de Thua Thien Hué (Hue WaCo), sollicitant un support technique et financier pour l'alimentation en eau de zones rurales mal ou non alimentées. 400.000 personnes sont encore sans système d'alimentation en eau potable. Hue WaCo a proposé trois villages pour un projet d’approvisionnement en eau. Une expertise devra mieux définir les besoins et les objectifs.




6 avril 2012

Aquassistance : bilan 2011 et objectifs 2012 

Depuis 18 ans, l’association reste fidèle à sa vocation, qui consiste à apporter un soutien technique et matériel à des populations en difficulté en matière d’eau et d’environnement, qu’il s’agisse d’aide au développement ou d’urgence.

 Quelques chiffres en 2011 :

  • 84 projets en portefeuille
  • 913 jours de mission dans 21 pays
  • 106 bénévoles ont mis à disposition du temps (pendant leurs congés) et des compétences
  • Environ un million de personnes concernées par les projets

Et quelques unes des réalisations de l’année :

En 2012, 35 bénévoles sont déjà intervenus dans le cadre d’expertises ou de travaux au Laos, Haïti, Bénin, République Démocratique du Congo… Le dernier Conseil d’Administration vient d’approuver 5 nouveaux projets, qui donneront bientôt lieu à des appels aux bénévoles auprès des adhérents.