Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Haïti (Pandiassou) – Un réseau d’eau potable à réhabiliter

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Haïti (Pandiassou) – Un réseau d’eau potable à réhabiliter

La Fraternité de l’Incarnation créée il y a plus de 30 ans par le Frère Armand Franklin dans la région enclavée du Haut Plateau Central Haïtien, aide les plus démunis à retrouver leur dignité. Avec 72 religieux et 1000 salariés, elle œuvre dans des domaines aussi variés que l’éducation, la santé, l’agriculture, la création de lacs collinaires ou le microcrédit.

La communauté religieuse, par l’intermédiaire de l’association française Fraternité Universelle, a fait appel à Aquassistance pour réhabiliter les adductions d’eau de Layaye et de D’lo Gayé.

Une équipe formée de Jérôme de Dompsure (chef d’agence à Lyonnaise des Eaux Normandie) et Rafael Porras (chef de réseau retraité) s’est rendue à Pandiassou en juin 2010, avec l’objectif de définir les travaux à faire, leur coût et les conditions de viabilité du système. Il existe deux adductions d’eau à Pandiassou, posées en 1989. La première, celle de Layaye, capte une source en bord de rivière et dessert 7.000 personnes. Elle pâtit du tarissement de la source, notamment en raison de la présence de racines d’arbres qui empêchent le passage de l’eau, et de l’existence d’une fuite. Le résultat est que le débit d’arrivée à Pandiassou est de seulement 1 m3/heure et que les habitants ne reçoivent qu’un filet d’eau par intermittence.

Malgré cet état de fait, l’équipe a constaté que des robinets restaient ouverts en permanence, occasionnant un gaspillage important. Actuellement les abonnés paient un forfait, qui couvre à peine l’achat de pièces de réparation. De plus, des non-abonnés viennent s’approvisionner chez eux. La seconde adduction, de D’lo Gayé, dispose d’une eau suffisante et de très bonne qualité, mais la conduite censée l’amener vers quelques 13.000 personnes est complètement détruite. Elle n’a fonctionné qu’avec difficulté pendant deux ans. Le système s’est révélé non viable et finalement les habitants ont récupéré les tronçons de conduite.

Aquassistance propose de réhabiliter les deux adductions, qui seraient désormais connectées : reprendre le captage de Layaye, enlever les racines colmatantes, effectuer des travaux de maçonnerie et réparer la rupture au passage de la rivière. Il faudra aussi remettre en fonction la seconde adduction et installer des compteurs. En complément, il est préconisé d’aménager une portion de la rivière qui traverse Pandiassou, utilisée surtout pour la lessive et la baignade, par la mise en place de gabions sur 60 mètres, pour empêcher la désagrégation des berges.

Pour les travaux il faudra faire appel à une entreprise haïtienne et donner du travail rémunéré à la tâche à des habitants de Pandiassou (système « cash for work »). Il est bien évidemment essentiel de repenser le système de gestion : définir un juste prix de vente de l’eau, embaucher des fontainiers pour gérer les bornes fontaines ou kiosques à eau et responsabiliser la population.

Consultez également
Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Cet été, Aquassistance a mené une mission conjointe avec les équipes de Première Urgence...

28 septembre 2018
Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

En mars dernier, nous avions mené une mission d’assistance technique pour l’Ordre de Malte, qui...

27 septembre 2018
Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

En août 2018, Aquassistance a réalisé une mission de réception des travaux pour le projet...

27 septembre 2018
Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Découvrez notre dernier rapport d’activités qui retrace l’essentiel de l’année 2017 : les faits...

5 septembre 2018
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC...

27 juillet 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus