Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Burundi (Ruyigi) – Sécurisation et qualité de l’eau pour l’hôpital Réma

Burundi (Ruyigi) – Sécurisation et qualité de l’eau pour l’hôpital Réma

A la demande de la branche française de l’association burundaise « Maison Shalom », engagée dans la prise en charge d’enfants orphelins et d’enfants soldats, Aquassistance avait apporté, en 2006, son savoir-faire à la réalisation des réseaux hydrauliques (eau potable – assainissement - eaux pluviales) d’un nouvel hôpital de 120 lits.

La mission envoyée sur place en septembre 2009, a permis de faire un état des lieux et d’améliorer, après deux ans de fonctionnement, ces réseaux de l’hôpital. A cette occasion, Aquassistance a également fourni un « Dosatron » (doseur pour la chloration de l’eau) pour rendre potable l’eau distribuée.

Un objectif restait néanmoins à atteindre : sécuriser et rendre pérenne l’approvisionnement en eau de l’hôpital, surtout en saison sèche où la population alentour peut facilement détourner l’eau captée à son profit. La mission a donc également vérifié sur place les ressources potentielles en eau (investigation des sources naturelles environnantes). Nous avons finalement envisagé de réaliser, en complément de la ressource actuelle, un ou deux forages dans l’enceinte même de l’hôpital. La collecte de données géophysiques a été faite à Bujumbura et une rencontre a eu lieu avec l’une des deux seules sociétés de forage du pays. Pour parachever sa mission, Aquassistance doit maintenant établir la faisabilité de ces forages et si possible en lancer la réalisation.

Aquassistance poursuit ainsi son engagement auprès d’une association dont la Présidente, Marguerite Barankitse (Maggy), consacre sa vie, depuis plus de 15 ans, à venir en aide aux orphelins victimes du second génocide burundais de 1993 (un an avant le génocide rwandais) et, maintenant, auprès des enfants soldats démobilisés en 2006 après 12 années de guerre civile. La réalisation de cet hôpital va dans la droite ligne de son action en faveur des enfants victimes de la guerre. Une action dont l’originalité mérite d’être expliquée. En effet, plutôt que de placer les orphelins dans des orphelinats, elle a d’abord voulu les rendre propriétaires d’une parcelle de terre qu’elle a elle-même achetée en leur nom propre. Sur chaque parcelle acquise, elle a fait construire une maison traditionnelle, dans laquelle elle a placé une famille pauvre qui accepterait de prendre totalement en charge l’enfant. 3000 enfants peuvent grandir ainsi… L’idée de l’hôpital est venue pour pallier la faillite de l’Etat en matière de maternités, suivis psychologiques, malnutrition et maladies tropicales…

Elle a enfin créé à Ruyigi un lieu de reclassement pour les enfants soldats démobilisés livrés à eux-mêmes et délinquants en puissance. Ce lieu, s’appelle « la Cité des Anges » en mémoire des enfants de sa classe qu’elle a vus se faire massacrer sous ses yeux. Il comprend des ateliers de couture, coiffure, mécanique auto, informatique, avec une bibliothèque, un théâtre, une salle de cinéma, une salle des fêtes et même une piscine pour inciter les nouveaux médecins de l’hôpital à rester sur place...

Ainsi, dans ce pays traumatisé, où la population fait « comme s’il ne s’était rien passé » car aucun tribunal pénal n’a été instauré pour juger les massacres commis, il y a des « justes », comme Maggy qui, de conférences en rencontres politiques ou religieuses, parcourt les pays occidentaux pour récolter des fonds exclusivement réservés à redonner l’espoir à cette petite partie abimée de l’Afrique.

Consultez également
Une trentaine de bénévoles d'Aquassistance mobilisés en France

Une trentaine de bénévoles d'Aquassistance mobilisés en France

Le triple appel lancé fin mai auprès de la communauté de membres d’Aquassistance a trouvé écho,...

23 juin 2020
Île-de-France – Améliorer l'accès à l'hygiène pour l’habitat informel

Île-de-France – Améliorer l'accès à l'hygiène pour l’habitat informel

Depuis le début de la crise sanitaire provoquée par le Covid19, des instances de coordination...

1 juin 2020
Sénégal - Appui à la structuration de la gestion des déchets de Méckhé

Sénégal - Appui à la structuration de la gestion des déchets de Méckhé

Méckhé est une ville au Sénégal située sur la Route Nationale 2 qui relie Dakar à Saint-Louis, à...

28 mai 2020
Togo - Intervention à Agamahé pour rétablir l’accès à l’eau

Togo - Intervention à Agamahé pour rétablir l’accès à l’eau

Il y a deux mois, l’approvisionnement en eau d’Agamahé était interrompu à la suite d’une panne...

20 mai 2020
Côte d’Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

Côte d’Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

L’Association Hawaï qui rassemble des membres de la diaspora du village de Niagbameko en Côte...

18 mai 2020
Covid 19-Témoignages d'adhérents engagés

Covid 19-Témoignages d'adhérents engagés

Elena, PACA. "Je suis très fière d'une action qui a très bien marché dans mon petit village...

11 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus