Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
RDC (Camp Luka) – Projet de valorisation des déchets

RDC (Camp Luka) – Projet de valorisation des déchets

Vijana Ya Congo (VYC), association créée en 1998 par des jeunes d’origine africaine, mène un projet de gestion des déchets à Camp Luka, un quartier défavorisé de Kinshasa, visant la collecte et la valorisation des ordures ménagères. Elle compte ainsi créer des activités génératrices de revenus, telle la vente de compost pour le maraîchage ou la revente des matériaux valorisables (métaux).

En mai 2007 Vijana Ya Congo et Aquassistance ont signé une convention de partenariat, pour doter Camp Luka d’un service de gestion des déchets fiable, pérenne et à moindre frais. A l’automne 2008, Florence Humeau, ingénieur chez SITA France, est allée pour la deuxième fois sur place, pour un suivi technique du projet, une première mission d’expertise ayant été menée en juin 2007 sous la supervision de François Boyer.

En effet, les travaux de construction d’une plate-forme de tri et de compostage des déchets ont débuté en octobre 2007 sur un terrain acheté par Vijana Ya Congo dans ce but. Leur première phase (réalisation des fondations) est terminée. Une deuxième phase doit être lancée (plate-forme, clôture, bâtiments). A l’issue des travaux, des brigadiers, des pousse-poussiers et des agents de sensibilisation seront embauchés pour le lancement du service.

Le compost préparé à partir des déchets végétaux, sera vendu pour une somme modique aux « mamans maraîchères » qui l’utiliseront dans leurs parcelles. VYC envisage aussi de développer une pépinière et de vendre les plantules produites. Par ailleurs, des contacts ont été pris avec d’autres structures comme, par exemple, la Direction du Plan National d’Assainissement, notamment au sujet de la valorisation des déchets plastiques.

Vijana Ya Congo, avec l’aide d’Aquassistance, est en train de finaliser le business plan, l’objectif étant de démarrer l’exploitation au début de la saison sèche (été 2009). Cette démarche permet également à VYC de préparer un dossier de financement solide pour mener à bien sa recherche d’autres partenaires financiers au projet. D’ores et déjà le Fonds Social de RDC a accordé une subvention.

Pendant les quinze jours de la mission, Florence Humeau a vécu dans des conditions modestes, à proximité de Camp Luka, et a choisi de se déplacer, comme la majorité de la population, à pied ou en taxi-bus. Elle a pu à nouveau constater les difficultés de la vie quotidienne, vivre au rythme des pannes d’électricité et des pluies quotidiennes, très fortes en cette saison, et aussi confirmer la motivation des habitants et des mamans à voir le projet aboutir.

Consultez également
France – poursuite des tests de<br />
dessalement

France – poursuite des tests de
dessalement

Fin 2017, à la suite des cyclones Irma et Maria dans les Caraïbes, Aquassistance a décidé de...

19 octobre 2020
Les valeurs de l’adhérent d’Aquassistance

Les valeurs de l’adhérent d’Aquassistance

Nous ne remercierons jamais assez nos adhérents, sans qui l’association ne pourrait pas répondre...

19 octobre 2020
Une Assemblée Générale virtuelle inédite

Une Assemblée Générale virtuelle inédite

Traditionnellement tenue au printemps, l’Assemblée Générale d’Aquassistance a eu lieu cette...

19 octobre 2020
Cameroun – Forage positif et bonne dynamique à Bafou

Cameroun – Forage positif et bonne dynamique à Bafou

En 2016 nous recevions dans nos bureaux la visite d’une délégation du Comité de développement du...

19 octobre 2020
Un nouvel administrateur au CA<br />
d’Aquassistance : François Colson

Un nouvel administrateur au CA
d’Aquassistance : François Colson

Bienvenue à François, élu par l’Assemblée Générale du 24 septembre comme Administrateur et qui a...

19 octobre 2020
Rapport<br />
d’activités 2019 d’Aquassistance

Rapport
d’activités 2019 d’Aquassistance

Poursuivez ici selon votre inspiration...Quels projets menés, quelles missions remplies en 2019...

19 octobre 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus