Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Laos (Muang Long) – Alimentation en eau potable du village

Laos (Muang Long) – Alimentation en eau potable du village

Ce projet, en cours d’élaboration, sera réalisé grâce au soutien financier du SEDIF, du Syndicat Mixte pour l’Alimentation en Eau de la Région de Dunkerque et de l’Agence de l’Eau Artois Picardie. Jérôme Assez (Lyonnaise des Eaux Bourgogne Sud Jura) et Luc Dirickx (Lyonnaise Bordeaux) ont effectué une mission à Muang Long.

Situé au nord-ouest du Laos, tout près des frontières chinoises et birmanes, Muang Long est un village de 2500 habitants, qui appartient à la Province de Luang Nam Tha.

Les habitants de Long n’ont pratiquement pas de ressource et souffrent d’une pression démographique due à un exode urbain. Ils vivent de leur culture (riz, légumes) et de leur élevage (poules et porcs) et sont d’une extrême pauvreté.

Pour pouvoir consommer l’eau, les habitants doivent impérativement la faire bouillir. Peu ont les moyens d’acheter les bonbonnes d’eau vendues 2000 kips pour 20 litres (10 000 kips = 1 USD), soit 10 USD/m3 alors que le niveau de vie est entre 10 et 12 fois inférieur à celui de la France. La situation quant à l’accès à une eau propre est donc dramatique.

Action contre la Faim, ONG française, très présente dans les villages de minorités autour de Muang Long, a alerté Aquassistance sur la nécessité de créer un réseau de distribution d’eau potable. Une première mission d’évaluation a permis, en mai 2005, de bâtir un avant-projet sommaire et de valider la demande. La deuxième mission, réalisée en novembre 2006, a confirmé et affiné le projet. Enfin, une mission a eu lieu en septembre 2007, afin de finaliser les discussions quant à la gestion du service de l’eau et d’implanter les captages et les unités de traitement.

La prochaine étape consiste en la réalisation des travaux. Ceux-ci doivent débuter en 2008, pour que le réseau soit mis en service avant le retour de la saison des pluies.

Les travaux prévus sont :

  • deux captages sur deux ruisseaux (dont une réhabilitation et la création d’un nouveau captage)
  • deux réservoirs de stockage de 70 m3 chacun
  • deux filtres et deux unités de chloration
  • 9500 m linéaires de réseau de distribution en PVC
  • 500 branchements individuels en PEHD avec compteurs.

De la sorte, tous les habitants seront desservis 24 heures sur 24 et toute l’année avec une eau de qualité

Consultez également
Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

L’automne 2021 a été l’occasion d’une reprise des projets en République du Congo, avec deux...

22 décembre 2021
Togo - une diversité de projets

Togo - une diversité de projets

L’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à la gestion des déchets a fait l’objet de pas...

21 décembre 2021
Formations par et pour les bénévoles

Formations par et pour les bénévoles

Les formations d'Aquassistance ont repris en 2021, avec une offre destinée aux adhérents, pour...

17 décembre 2021
Cameroun - travaux et évaluation

Cameroun - travaux et évaluation

Cinq intervenants d’Aquassistance, quatre bénévoles et le Délégué Général, sont partis en même...

16 décembre 2021
Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Une équipe de trois bénévoles aguerris en matière de gestion des déchets, Jean-Luc Besset,...

14 décembre 2021
Objectif : certification OMS

Objectif : certification OMS

Secouristes Sans Frontières Medical Team (SSF MT), ONG urgentiste, a établi avec Aquassistance...

8 décembre 2021