Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Bénin (Koussoucoingou) - En route pour alimenter en eau Koussoucoingou

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Bénin (Koussoucoingou) - En route pour alimenter en eau Koussoucoingou

L’AEREB (Association Européenne des Rives de l’Etang de Berre) et Aquassistance ont uni leurs efforts pour alimenter en eau les villages béninois de Tchapéta et de Koussoucoingou dans la Commune de Boukoumbé. Le Syndicat d’Adduction d’Eau Potable de Barjac (30) s’est associé aux deux associations pour donner un contenu à sa volonté de développer son action dans la coopération décentralisée. En novembre 2011, les partenaires ont terminé l’avant-projet sommaire. Il ne reste plus qu’à financer le projet !

Le scénario retenu consiste à réutiliser un forage existant, celui du village de Tchapéta, qui peut satisfaire aux besoins en eau des deux villages. Il est aujourd’hui équipé d’une pompe à motricité humaine et ses capacités hydrauliques (12 m3/h) sont sous-exploitées. Le réseau issu du forage desservira 12 bornes fontaines implantées avec les futurs usagers, au centre de quartiers constitués de quelques habitations traditionnelles et auprès des écoles du village de Koussoucoingou. Le projet se base sur un besoin de 79 m3/jour à l’horizon 2022 (4,0 m3/h en pointe). La desserte nécessite 3 800 m de réseau. Un réservoir de 40 m3 sera positionné sur son point haut. Lors de l’expertise, le projet a été présenté aux institutions locales. La Direction de l’Hydraulique, le Service d’Electricité et la Commune de Boukoumbé ont été consultés dans un souci d’information préalable, et surtout d’implication dans le projet. Les chefs de village et de quartier nous ont accompagnés à la séance du Conseil Municipal pour montrer l’intérêt des populations pour que le projet aboutisse. La Commune de Boukoumbé a depuis lors assumé son rôle de Maître d’Ouvrage que lui donne la loi béninoise. Le Syndicat des Eaux de Barjac de son côté prépare une demande de subvention auprès de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et recherche d’autres financements publics.

Cette mission représente ma première expérience du continent africain, aussi un certain temps d’adaptation m’a été nécessaire. Le contexte humain de l’opération a révélé des personnes chaleureuses, curieuses, intéressées, avec qui il est très agréable de travailler. L’avantage est l’immersion quasi-obligatoire dans le contexte humain et social ; on y est soumis aux aléas techniques et matériels qui peuvent à tout moment vous faire rechercher d’urgence une pièce mécanique du véhicule qui vous transporte suite à une panne, ou révéler vos talents de copilote afin de proposer au conducteur dans la seconde, la meilleure trajectoire à prendre pour éviter les nids de poule de deux mètres de large en travers du bitume.

Ma participation, en doublon d’un hydrogéologue confirmé, Thierry Gaillard, m’a permis en tant que débutant pour des missions d’ONG, de m’affranchir de certaines contraintes et ainsi de me concentrer sur l’apprentissage de la conduite de telles missions. Enfin, je me suis aperçu que le rôle des ONG et leurs interventions étaient bien perçus autant par les acteurs publics que par la population locale. Le travail effectué a permis de constater le besoin urgent de coordonner les investissements humains et matériels déployés par les associations. Le secteur de Koussoucoingou, présentant une offre touristique en développement, notamment liée au mode de vie traditionnel des Otammari et à la proximité des grands parcs naturels du nord du pays dont celui du Pendjari, draine l’action de plusieurs ONG. Par manque de communication et de gestion globale territoriale, certains projets pourraient être mieux coordonnés… si les ONG se mettaient d’accord. Mais c’est une autre histoire !

Consultez également
Indonésie - Aquassistance se mobilise pour les sinistrés de Sulawesi

Indonésie - Aquassistance se mobilise pour les sinistrés de Sulawesi

Après le séisme et le tsunami qui ont ravagé une partie de l'île de Sulawesi, l’aide humanitaire...

5 octobre 2018
Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Cet été, Aquassistance a mené une mission conjointe avec les équipes de Première Urgence...

28 septembre 2018
Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

En mars dernier, nous avions mené une mission d’assistance technique pour l’Ordre de Malte, qui...

27 septembre 2018
Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

En août 2018, Aquassistance a réalisé une mission de réception des travaux pour le projet...

27 septembre 2018
Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Découvrez notre dernier rapport d’activités qui retrace l’essentiel de l’année 2017 : les faits...

5 septembre 2018
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus