Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Sénégal (Bembou) - Un village Sénégalais qui se prend en charge

Sénégal (Bembou) - Un village Sénégalais qui se prend en charge

Bembou, chef-lieu de la communauté rurale éponyme, est un charmant village traditionnel sénégalais très proche de la frontière du Mali et de la Guinée, dans la région de Kédougou. Ses habitants prennent actuellement leur destin en main, avec l’aide d’Aquassistance, pour améliorer leur accès à l’eau potable.

C’est à la demande de l’Association Initiatives Citoyennes et Solidaires des Mureaux (Yvelines), dont Papa Waly Danfakha est le Président (et conseiller municipal des Mureaux), que nous nous sommes rendus à Bembou après 14 heures de taxi brousse, accueillis par le chant des griottes (femmes dépositaires de la tradition orale qui louent les qualités et l’importance des hôtes). Riche de seulement 1200 âmes, ce village possède néanmoins depuis peu un centre de santé, ainsi qu’une école primaire et un collège. Mais quel collège ! Cinq classes constituées de paillottes qui ne filtrent que le soleil et certainement pas la pluie. Quant au bureau du directeur, très aéré, il est nécessaire d’y amener chaque jour table et chaise. Ce village nous a surpris, Alexia Giroud et moi-même, par son dynamisme et sa volonté de bousculer l’immobilisme que nous rencontrons malheureusement souvent au Sénégal, les villageois se reposant trop sur la diaspora. Ainsi nous avons pu recenser sept associations dont un GIE (Groupement d’Intérêt Economique), organisées autour du développement des activités villageoises : riziculture, maraîchage, microcrédit, entraide, sport et loisirs, etc. Cette mission nous a fait supporter plus de 45°C (40° à l’ombre, mais malheureusement il n’y en avait pas). Inutile de dire que dans ces conditions tout le village dort en plein air. Il n’était donc pas nécessaire de disposer d’un réveil au petit matin ; les coqs, ânes et autres bovins se chargeaient de nous signaler le lever du jour.

Actuellement alimenté en eau par trois forages équipés de pompes à motricité humaine, dont deux seulement fonctionnelles, et par des puits traditionnels tarissant à la saison sèche car pas assez profonds, le village, dont les besoins en eau sont estimés entre 40 et 45 mètres cubes par jour, souhaite en priorité une eau de qualité pour réduire les nombreuses maladies hydriques observées et un accès plus aisé (bornes fontaines). Nous avons trouvé une entreprise qui a pu intervenir durant notre mission. Elle a réalisé un pompage d’essai sur le forage qui, de l’avis de la population, ne tarissait pas. Cet essai a permis effectivement de confirmer les bonnes caractéristiques hydrodynamiques de cet ouvrage, qui serait susceptible d’être exploité à plus de 60 mètres cubes par jour et de fournir une eau de qualité conforme aux normes. Le projet technique qui a pu ainsi être bâti va permettre de mettre en place six bornes fontaines, d’alimenter le centre de santé, l’école primaire et, nous l’espérons, le futur collège en dur. Il ne reste plus qu’à trouver le financement !

Consultez également
Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Démarré en 2016, le projet d’amélioration de l’accès à l’eau des fokontany (villages)...

31 mars 2020
Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf est une société qui conçoit et industrialise des solutions souples pour le...

31 mars 2020
Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Entre 2013 et 2014, plusieurs missions d’expertise avaient été effectuées dans les communes de...

27 mars 2020
Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Depuis près de 30 ans, la communauté internationale célèbre l’eau le 22 mars et sensibilise à la...

22 mars 2020
[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

Suite à des travaux de rénovation réalisés sur les équipements de l’usine de production d’eau...

17 janvier 2020
AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

En 2017, les Caraïbes et notamment les îles de Saint Martin et Saint Barthelemy étaient durement...

15 décembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus