Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
h1

Retour
Madagascar (Morondava) - La gestion des déchets au profit du tourisme

Madagascar (Morondava) - La gestion des déchets au profit du tourisme

Morondava est la deuxième ville malgache pour le nombre de nuitées après Antananarivo, mais malheureusement ses habitants ne profitent que faiblement des ressources touristiques, notamment à cause des déchets qui s’amoncellent. Il y a urgence à agir.

Morondava est une halte obligée pour les touristes qui se rendent à l’Allée des Baobabs et aux Tsingy de Bemahara, parc national de Madagascar. Suite à un appel à projet, l’ONG PlaNet Finance a été retenue pour le « Développement de l’Ecotourisme et la restructuration de la filière assainissement de la ville ». Ce projet a débuté fin 2009 pour se terminer mi 2011. Il a été construit sur deux volets complémentaires : un volet touristique bénéficiant de l’expérience acquise par PlaNet Finance à Antanarivo et un volet Propreté.

En effet, le manque de moyens matériels de la ville fait que ses prestations dans la filière de collecte et de traitement des déchets solides sont symboliques. Il était cohérent de vouloir améliorer l’image de marque de Morondava, en mettant en place un service de gestion globale des déchets solides. En assurant la Propreté d’une ville, elle devient plus séduisante et plus saine pour la population et les touristes. La composante Propreté du projet avait permis de mettre en œuvre une campagne de sensibilisation et d’adhésion au projet, un comité de pilotage, des systèmes de pré-collectes avec mise à disposition de petit matériel et une amélioration du cadre juridique.

Pour donner une suite au projet, une équipe d’experts d’Aquassistance s’est rendue à la demande de PlaNet Finance à Morondava pour étudier les possibilités d’amélioration de la Propreté et la gestion des déchets solides. Après avoir rencontré divers représentants des autorités, nous avons suivi la collecte des ordures ménagères dans plusieurs quartiers et dans les deux marchés principaux. La production de déchets solides est estimée à 30 tonnes par jour pour Morondava. Mais la ville avec les moyens dont elle dispose (un seul tracteur et une remorque) est loin de pouvoir enlever cette production, dont une bonne partie est soit brûlée, soit enterrée par les particuliers, voire jetée dans des décharges sauvages. Les décharges actuellement utilisées par la ville sont situées dans des zones inondables et ne respectent pas les règles de protection de l’environnement.

Cependant, le projet d’une gestion durable et fiable de la Propreté à Morondava bénéficie d’atouts qu’il convient de souligner. Le taux de recouvrement des taxes et impôts est en grand progrès. La Propreté est la deuxième priorité des autorités municipales. Ceci s’explique par le rôle que Morondava peut et doit jouer dans le tourisme malgache. De grands progrès ont été accomplis : la rénovation de la rue principale réalisée en 2011, la propreté de la plage assurée par la mise en place de latrines et un nettoyage hebdomadaire de ce secteur sensible. Une approche globale est nécessaire, en partant du balayage, de la pré-collecte, en passant par l’enlèvement et le transport, pour s’achever après recyclage des déchets valorisables par une élimination favorable à l’environnement des déchets ultimes. Des propositions concrètes ont été faites concernant l’organisation logistique de l’enlèvement et du transport, pour rendre ce maillon essentiel plus efficace et moins pénible. D’autres propositions concernent l’élimination finale des déchets qui doivent être regroupés en un seul lieu et préserver l’environnement, notamment la ressource en eaux. Ces propositions doivent être complétées par un important volet de formation des personnels de la commune et de sensibilisation des usagers, car ce sont eux qui doivent porter le projet pour l’inscrire dans la durée. La création de microentreprises et de nouveaux emplois seront des sujets de réflexion pour PlaNet Finance.

Consultez également
Cameroun (Fondjomekwet) - Lancement d'une nouvelle phase du projet

Cameroun (Fondjomekwet) - Lancement d'une nouvelle phase du projet

En 2013, AQUASSISTANCE avait été sollicitée par l’ASVIFO (Association de Soutien au Village de...

9 juillet 2019
Côte d'Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

Côte d'Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

Le projet d’aide à l’amélioration des conditions d’accès à l’eau et l’assainissement de...

9 juillet 2019
Sénégal (Yaworodji) - nouveau projet dans la région de Tambacounda

Sénégal (Yaworodji) - nouveau projet dans la région de Tambacounda

Lors d’une mission multi-sites menée en février 2018  notre équipe avait découvert le village de...

9 juillet 2019
Togo - Surmonter les difficultés d'accès à l'eau à Bidjenga

Togo - Surmonter les difficultés d'accès à l'eau à Bidjenga

En 2018, l’association togolaise Agir pour le Développement et Soutenir les Initiatives (ADESI)...

9 juillet 2019
Nouvelle publication : Rapport d'Activités 2018

Nouvelle publication : Rapport d'Activités 2018

Découvrez la dernière publication d’AQUASSISTANCE : le rapport d’activités 2018 retrace...

18 avril 2019
Mozambique : le point sur notre action à Beira

Mozambique : le point sur notre action à Beira

Mi-mars dernier, le cyclone IDAI frappait le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe provoquant des...

16 avril 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus