Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Bénin – Bopa Djofloun Azondji

Bénin – Bopa Djofloun Azondji

Bopa, commune de 70.000 habitants, au bord du lac Ahémé, à 110 km au nord-ouest de Cotonou, était l’une des communes du département du Mono-Couffo les moins bien desservies en eau potable. La moitié des habitants n’y avait pas accès dans un rayon de 500 m du lieu d’habitation.

En 2006, alertée par des Béninois résidant en France sur les conditions de vie dans cette région, Aquassistance a mené une expertise qui préconisait une extension de réseau de 4.200 m, à partir d’un forage proche, avec la création de bornes fontaines permettant d’alimenter une quinzaine de hameaux. Nous avions émis également un certain nombre de prérequis à la poursuite du projet. La commune de Bopa devait instaurer des comités de gestion pour chaque borne-fontaine créée, faire valider le projet par la Direction de l’hydraulique villageoise de Lokossa et veiller à la réalisation d’une piste. Ceci fait, nous apprenons que non seulement notre projet a retenu l’attention de la Direction de l’hydraulique, mais que celle-ci a réalisé une partie de l’extension prévue, soit la pose de 2.500 m de canalisations sur les 4500 m proposés dans le projet initial.

Début juin, avec Adrien de Soria (Ile-de-France Sud), nous partons à Bopa poursuivre ce projet. A pied d’œuvre sur le terrain, nous commençons par faire un repérage GPS de la nouvelle conduite. Ce sont les villageois qui ont creusé la tranchée qui relie le forage d’Attohoué au village de Djofloun. Par ailleurs, nous constatons qu’un forage artésien existe à la sortie du village d’Adjamé. Forage qui coule, hélas, en permanence. Il s’ensuit un débat un peu animé avec la population, afin de lui faire prendre conscience qu’il ne faut pas gâcher l’eau et lui faire accepter l’équipement de la tête de forage avec une rampe de robinets de puisage.

Adjamé étant alimenté en eau potable, nous décidons de réorienter et d’étendre le projet initial. La nouvelle proposition, cohérente avec la programmation à long terme d’adductions d’eau villageoises du schéma directeur général, consiste en une extension de réseau de 6.400 m, à partir de la nouvelle conduite, et la création de 9 bornes fontaines alimentant 34 hameaux, dont une école, pour une population de 3.800 personnes. Le nouveau projet doit être affiné par la Direction de l’hydraulique qui chiffrera le montant des travaux, trouvera une partie des financements, lancera les appels d’offres pour le compte de la mairie de Bopa.

La volonté de tous les partenaires, y compris celle de la population, prête une nouvelle fois à creuser les tranchées, nous fait espérer la réalisation des travaux dans un délai raisonnable. D’autant que nous avons rencontré le Président de l’Assemblée Nationale du Bénin, lui-même originaire de Bopa, qui nous a assurés de son soutien. Car nous préférons tous voir les enfants sur les pistes pour aller à l’école plutôt que pour chercher de l’eau.

Consultez également
Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Démarré en 2016, le projet d’amélioration de l’accès à l’eau des fokontany (villages)...

31 mars 2020
Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf est une société qui conçoit et industrialise des solutions souples pour le...

31 mars 2020
Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Entre 2013 et 2014, plusieurs missions d’expertise avaient été effectuées dans les communes de...

27 mars 2020
Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Depuis près de 30 ans, la communauté internationale célèbre l’eau le 22 mars et sensibilise à la...

22 mars 2020
[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

Suite à des travaux de rénovation réalisés sur les équipements de l’usine de production d’eau...

17 janvier 2020
AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

En 2017, les Caraïbes et notamment les îles de Saint Martin et Saint Barthelemy étaient durement...

15 décembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus