Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Sénégal (Gouloumbou) – Des latrines toutes neuves

Sénégal (Gouloumbou) – Des latrines toutes neuves

Entre 2003 et 2008, nous avons travaillé sur l’alimentation en eau à Gouloumbou, un village de la région de Tambacounda, au bord du fleuve Gambie. En 2008 et 2009, nous avons poursuivi avec le volet assainissement. Lors de la mission de mars 2009, nous avons rencontré des acteurs locaux dont le professionnalisme et la rigueur nous ont impressionnés.

  • LA BRIGADE RÉGIONALE DE L’HYGIÈNE DE TAMBACOUNDA : DES ACTEURS LOCAUX COMPÉTENTS ET PROFESSIONNELS

L’état des lieux réalisé en février 2008, avait montré que 75% des foyers étaient déjà équipés de latrines simples privées. Le projet s’est donc limité à la construction de quatre latrines à l’école publique pour renforcer la seule existante pour les 280 élèves et d’une nouvelle latrine au dispensaire public du village. La Brigade Régionale de l’Hygiène de Tambacounda (BRH) s’est chargée de concevoir des latrines améliorées de type VIP à doubles fosses alternantes, de les faire construire par trois maçons locaux à partir de matériaux locaux et de sensibiliser les populations à l’hygiène. La BRH a su avec professionnalisme concilier le contexte local et les normes sanitaires sénégalaises. Les points forts de cette prestation sont la qualité de la formation des maçons locaux, dorénavant à même de reproduire ce type de latrines améliorées et de les entretenir (manuel à l’appui) et l’efficacité de la sensibilisation de la population et des méthodes participatives utilisées.

  • LE CONSEILLER RÉGIONAL TECHNIQUE DE TAMBACOUNDA : UN CONTRÔLE RIGOUREUX ET PEUT-ÊTRE BIENTÔT INCONTOURNABLE

Au programme de la mission Aquassistance de mars 2009 figurait aussi la réception définitive des latrines construites par la BRH. Tous les acteurs concernés étaient là : les maîtres d’ouvrage (Directeur d’école et Infirmier chef), le maître d’œuvre (la BRH), leur assistant technique (Aquassistance), les autorités locales (le Médecin Chef du District Sanitaire et l’Inspecteur Départemental de l’Education Nationale) et les chefs de villages. L’Inspecteur de l’Education Nationale a demandé à un acteur privé, le Conseiller Technique Régional (CTR) d’approuver la réalisation technique des latrines avant d’en autoriser la mise en service. Au final, le verdict du CTR a été un peu plus exigeant que celui d’Aquassistance ; il a suspendu la réception définitive en la conditionnant à la réalisation de quelques travaux supplémentaires tels que la pose d’enduits et la peinture des murs pour empêcher leur effritement. Un coût de construction plus élevé certes, mais raisonnable et pour une pérennité améliorée ! Un professionnalisme et une rigueur à prendre en exemple par les ONG travaillant sur les projets de développement !

Consultez également
Chefferies du Cameroun - une exposition à visiter

Chefferies du Cameroun - une exposition à visiter

Le Cameroun, grand pays Afrique centrale souvent qualifié d’«Afrique en miniature», est à...

Philippe FOLLIASSON
29 juin 2022
L’Assemblée Générale, toujours un<br />
moment fort !

L’Assemblée Générale, toujours un
moment fort !

L'Assemblée Générale (AG) annuelle d'Aquassistance s'est tenue le 9 juin 2022 à Paris, dans un...

27 juin 2022
Madagascar - Cyclone Batsirai

Madagascar - Cyclone Batsirai

Le cyclone tropical Batsirai, qui a balayé le sud-est de Madagascar les 5-6 février 2022, a fait...

1 mars 2022
Madagascar - Réception des installations du projet "Rano Fisotro"

Madagascar - Réception des installations du projet "Rano Fisotro"

Des installations pimpantes, peintes en blanc et bleu, agrémentées de fleurs, des services de...

17 février 2022
Congo Brazzaville - Projet dans une école pour malentendants

Congo Brazzaville - Projet dans une école pour malentendants

L’association Dimpa-IESRM, créée en 2004, a pour missions l’accueil, la formation, l’insertion...

11 février 2022
Togo - Nouvelle expertise en Région Maritime

Togo - Nouvelle expertise en Région Maritime

Aquassistance a réalisé en novembre 2021 une expertise dans deux villages du canton de Kpomé, à...

10 février 2022