Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Togo (Agbanakin) – Mission pour l’alimentation en eau et l'assainissement

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Togo (Agbanakin) – Mission pour l’alimentation en eau et l'assainissement

L’année de travail 2009 a commencé par une expertise dans la commune d’Agbanakin, réalisée par Jacques Terraz et Jean-Pierre Mettetal. Impressions de mission de ce dernier, hydrogéologue retraité :

C’est la plus grande confusion à Roissy lorsque je retrouve Jacques. Le gel a empêché une centaine de décollages la veille, la bonne humeur est en option ! Nous arrivons à Lomé, (35° !) avec quelques heures de retard. Catherine Legendre nous y attend patiemment. Catherine, c'est la Présidente de SAN-BETO (Santé Bénin Togo), l’association partenaire, qui nous a soumis le projet. De profession infirmière, elle vit à Lomé où elle poursuit des études d'ethnographie sur les médecines traditionnelles et sera notre guide attentif tout au long de la mission.

Le lendemain, nous rencontrons successivement Monsieur M'Bata, le Directeur de l'Eau au Ministère de l'Energie, des Ressources et de l'Eau et Monsieur Kéfou, le responsable pour la région maritime, contacts amicaux. Le soir, rendez- vous avec les « Amis d'Agbanakin » de Lomé. Leur aide sera précieuse. Jeudi, départ vers Agbanakin, une heure de piste ; le village est situé à l'extrême Sud-est du Togo, à quelques centaines de mètres du Bénin. Le paysage : plaine côtière, marais, marigots. Imaginez la Camargue avec des palmiers et des hippopotames à la place des flamants roses et vous y êtes.

Première surprise : le forage providentiel qui doit nous permettre l'adduction du village s'avère, après démontage de la pompe, n'être qu'un puits de 3,5 m de profondeur ; il va falloir trouver autre chose ?

Accueil particulièrement chaleureux de la population réunie au pied du traditionnel arbre à palabres ; acclamations et Sodabi à volonté (un alcool de palme qui doit titrer 75° les mauvaises années) ; nous serons accompagnés dans nos recherches par les membres du CVD (comité villageois de développement) et surtout par le précieux Folly, Vice-président !

Réflexion, mesures GPS, température et salinité : nous avons donc le choix entre la nappe précédemment citée, pas terri-ble, le Continental Terminal salé (50 - 70m) et le Paléocène (ressource hypothétique dans ce secteur, qui se trouverait à 400 m de profondeur...). Heureusement, Jacques est là (et pas par hasard) car il travaille depuis longtemps au Bénin, avec Aquassistance bien sûr en particulier sur l'alimentation de Grand Popo.

Le réseau de Grand-Popo est à 300 m du village, l'eau, sous pression y est de bonne qualité. C'est une solution inespérée ; c'est aussi celle que nous retenons après accord de la population. Reste à convaincre les autorités des deux pays et au plus haut niveau, mais ici la frontière est un peu théorique. Le peuple Popo occupe les deux rives du Mono frontière. Il y a des cousins, des frères et des sœurs des deux côtés.

Nous nous rendons en pirogue à Grand Popo pour évaluer les travaux nécessaires. C'est le jour de la fête nationale Vaudou, ambiance incomparable ! Nous visitons également les hameaux isolés, dont celui de Togbavi. C’est une merveilleuse île où nous sommes accueillis par le Chef-guérisseur qui, nous dira-t-on plus tard dans les services de santé, a enrayé une récente épidémie de choléra uniquement avec ses moyens traditionnels, nous sommes au pays du Vaudou ! Et ça, à Agbanakin, on ne peut pas l'ignorer !

Retour sur Lomé où nous rendons compte aux autorités précédemment rencontrées ; notre solution ne paraît pas leur poser de problèmes. Nous rencontrons également les responsables du CREPA pour discuter des latrines complémentaires à installer à Agbanakin. Leur expérience est précieuse et leur accueil chaleureux et attentif. Retour à Paris à 6 h du matin. Il fait – 5 et les couloirs du RER sont balayés par une bise aigre et hostile ; dis, Jacques, on repart quand ?

Consultez également
Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Bangladesh -  Evaluation de la situation des camps de Rohingyas avec PUI

Cet été, Aquassistance a mené une mission conjointe avec les équipes de Première Urgence...

28 septembre 2018
Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

Guinée (Pita) - Des nouvelles du centre de santé de l'Ordre de Malte

En mars dernier, nous avions mené une mission d’assistance technique pour l’Ordre de Malte, qui...

27 septembre 2018
Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

Burkina Faso : Réception des travaux de Dahoré

En août 2018, Aquassistance a réalisé une mission de réception des travaux pour le projet...

27 septembre 2018
Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Nouvelle publication : Rapport d'activités 2017

Découvrez notre dernier rapport d’activités qui retrace l’essentiel de l’année 2017 : les faits...

5 septembre 2018
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC...

27 juillet 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus