Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Mali (Cercle de Kolokani) - Genèse d’un projet

Mali (Cercle de Kolokani) - Genèse d’un projet

Le Cercle de Kolokani est situé entre 60 et 80 km au nord-ouest de Bamako. Il comprend environ 200 000 habitants répartis en 285 villages, réunis au sein de dix communes couvrant une superficie de 14 380 km2. Kolokani, le chef-lieu, est une petite ville de 10 000 habitants. C’est une région parmi les plus pauvres du Mali dans la zone subsahélienne touchée par la sécheresse.

La Ville de Viroflay (Yvelines) et le Cercle de Kolokani ont développé des relations de coopération depuis 25 années. Ce partenariat, auquel s’est jointe la ville allemande d’Hassloch (Rhénanie-Palatinat) jumelée avec Viroflay depuis 40 ans, a fait l’objet d’une convention de partenariat signée entre les trois parties en mars 2003.

Le suivi des actions de partenariat est confié à Kolokani à un comité de jumelage présidé par le Président du Conseil de Cercle et à Viroflay et Hassloch aux comités de jumelage mis en place par les municipalités. Les villes de Viroflay et d’Hassloch financent divers travaux concernant notamment les domaines de l’éducation et de la santé. Elles prennent en charge un volontaire de l’AFVP (Association Française des Volontaires du Progrès) installé à Kolokani, dont la mission est d’assurer les liens entre les partenaires malien et européens pour la définition et le suivi des actions entreprises en commun (travaux, assistance technique, communication, échanges…).

L’eau est la première priorité affichée dans le Plan de Développement du Cercle de Kolokani. Quelques forages ont été réalisés avant 2004-2005 grâce à l’aide apportée par le Syndicat des Eaux d’Ile de France (SEDIF) auquel adhère Viroflay. En 2006, il a été décidé de solliciter le SEDIF pour réaliser un programme plus ambitieux portant sur 11 villages pour y réaliser des forages équipés de pompes manuelles. Le SEDIF a accepté de financer ce programme (131 000 €) à condition que les travaux soient suivis par une association française. C’est ainsi que le Comité de Jumelage de Viroflay a fait appel à Aquassistance. Une nouvelle demande a été présentée fin 2007 au SEDIF, qui a accepté de financer une deuxième tranche portant sur 10 villages (115 000 €).

Des études socio-économiques et géophysiques ont précédé la réalisation des forages. Les travaux de forage se sont terminés en mai 2008 et sur les 18 forages finalement réalisés 15 sont positifs. Ils seront équipés de PMH (pompes à motricité humaine) et leur environnement sera aménagé lorsque les villages et communes auront apporté la participation financière convenue en cours de recouvrement. Il restera ensuite à mettre en place les comités de gestion et les actions de sensibilisation des populations à l’hygiène.

Ce sont environ 13 000 habitants des villages qui disposeront d’une eau potable au terme de ces deux programmes.

Consultez également
Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

L’automne 2021 a été l’occasion d’une reprise des projets en République du Congo, avec deux...

22 décembre 2021
Togo - une diversité de projets

Togo - une diversité de projets

L’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à la gestion des déchets a fait l’objet de pas...

21 décembre 2021
Formations par et pour les bénévoles

Formations par et pour les bénévoles

Les formations d'Aquassistance ont repris en 2021, avec une offre destinée aux adhérents, pour...

17 décembre 2021
Cameroun - travaux et évaluation

Cameroun - travaux et évaluation

Cinq intervenants d’Aquassistance, quatre bénévoles et le Délégué Général, sont partis en même...

16 décembre 2021
Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Une équipe de trois bénévoles aguerris en matière de gestion des déchets, Jean-Luc Besset,...

14 décembre 2021
Objectif : certification OMS

Objectif : certification OMS

Secouristes Sans Frontières Medical Team (SSF MT), ONG urgentiste, a établi avec Aquassistance...

8 décembre 2021