Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Burkina Faso (Dano, Niego et Bagane) - 3 villages approvisionnés en eau

Burkina Faso (Dano, Niego et Bagane) - 3 villages approvisionnés en eau

Dano, Niego et Bagane, trois villages du sud-ouest du Burkina Faso, totalisant 11.215 habitants, disposent désormais de l’eau potable. L’équipe de la mission (janvier/février 2008) était composée de Dominique Chenille (chef de mission), Thierry Xavier (LdE Côte d’Azur), Estelle Chaudron-Lyon (amie) et Antoine Jouaneton (Eau et Force Paris IDF).

  • NIÉGO

Le village a maintenant un réseau d’eau potable avec un forage de 9 m3/h, d’une profondeur de 56 m, un pompage solaire, un château d’eau de 30 m3 à une hauteur de 15 mètres, 9 bornes fontaines et 10 branchements individuels avec compteurs. Lire aussi les témoignages d’Antoine et Estelle.

  • DANO

En janvier 2007, nous avions motorisé la pompe Volanta existante : moteur électrique alimenté par le réseau d’électricité du village, avec entraînement par courroie. Un réservoir métallique de 5 m3, d’une hauteur de 12 m, avait été réalisé. Ce petit réseau alimente 2 bornes fontaines et 7 branchements, sur le « Plateau de l’Eglise ».

Depuis un an il s’est avéré que la gestion de ce réseau d’eau n’était pas bien assurée. Le Comité de l’Eau, malgré les relances, n’était toujours pas en place et il y avait25% d’impayés. Avec Issiaka, chargé de la partie administrative et comptable du Service des Eaux, nous avons rétabli de façon exacte les rapports mensuels (financier et technique).

Le 2 février, jour de notre départ, nous avons pu réunir les représentants du Comité de l’Eau. Le Bureau exécutif a été mis en place et les textes officiels (statuts et règlement intérieur) ont été établis et signés. Tout le monde était très satisfait.

Thierry a formé deux jeunes pour la réalisation des branchements. Je pense que nous repartons sur de bonnes bases. Un nouveau contrôle sera effectué lors d’une prochaine visite.

  • BAGANE

Le forage et la pompe manuelle ont été mis en service fin août 2007.

La pompe fonctionne parfaitement et l’association qui la gère encaisse l’argent comme prévu. 31 personnes ont réglé l’abonnement annuel de 2.000 F CFA/an/personne ou 2 « tines » d’arachides, à quoi il faut ajouter les recettes pour la vente à la bassine. Ces recettes sont en augmentation avec le début de la saison sèche.

La gestion des deux pompes Volanta en place est en principe bien partie, ce qui fait plaisir.

Consultez également
Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Madagascar : Finalisation du projet à Ambatobe

Démarré en 2016, le projet d’amélioration de l’accès à l’eau des fokontany (villages)...

31 mars 2020
Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf nous soutient en 2020

Labaronne-Citaf est une société qui conçoit et industrialise des solutions souples pour le...

31 mars 2020
Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Madagascar - Bilan et perspectives du projet Ranofisotro (interview)

Entre 2013 et 2014, plusieurs missions d’expertise avaient été effectuées dans les communes de...

27 mars 2020
Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Journée mondiale de l'eau 2020 : l'eau et le climat (interview)

Depuis près de 30 ans, la communauté internationale célèbre l’eau le 22 mars et sensibilise à la...

22 mars 2020
[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

[Evènement] Remise de chèque à l'usine SUEZ de Louveciennes

Suite à des travaux de rénovation réalisés sur les équipements de l’usine de production d’eau...

17 janvier 2020
AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

AQUASSISTANCE conçoit une unité de dessalement mobile d’urgence

En 2017, les Caraïbes et notamment les îles de Saint Martin et Saint Barthelemy étaient durement...

15 décembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus