Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Sénégal (Gouloumbou) - Travaux d’approvisionnement en eau

Sénégal (Gouloumbou) - Travaux d’approvisionnement en eau

Après quelques déboires qui ont ralenti son démarrage, ce projet est en plein déroulement. Il est mené à bien grâce au soutien financier de l’Agence de l’Eau Seine Normandie.

En 2002 Aquassistance a reçu une demande de la part du groupement d’intérêt économique Marewe pour l’alimentation en eau du village de Gouloumbou (1800 habitants à l’époque), situé près du fleuve Gambie et de la frontière gambienne, à 35 km de Tambacounda.

L’obtention nécessaires au démarrage du projet, les diverses tentatives avant de disposer d’un forage exploitable ont retardé le projet. Le forage existant a été testé en juillet 2006 et concluait sur l’impossibilité de réutiliser le forage, suite à la « détérioration des crépines, de la colonne d’exhaure ou de la chambre de pompage, ou d’une combinaison des trois ».

Il a donc été décidé de faire un nouveau forage et des devis ont été demandés à diverses entreprises. Les coûts s’avérant très élevés, une nouvelle demande de prix a été faite. En décembre 2006, l’autorisation de forer a été demandée, laquelle a été délivrée en janvier 2007. Le bon de commande pour la réalisation du forage a alors été émis à l’entreprise en février 2007. Mais toutes les entreprises de forage étant occupées, les travaux n’ont commencé qu’en juin 2007.

En septembre 2007, les travaux du réservoir ont commencé et depuis, les missions s’enchaînent : André Robert (chef de projet) et Daniel Kéruzoré s’y sont rendus en septembre et novembre 2007. La dernière mission en date a permis le démarrage des travaux. Y participaient aussi Damien Frison et Fabien Careil (Lyonnaise Pays de Loire), Gilbert Neycken (Energy Assistance), Guy Buty et Michel Moneuse (CODEGAZ).

Les habitants de Gouloumbou ont réalisé en partie les travaux qui leur étaient impartis (9 m de tranchées chacun devant son propre logement). Une première tranche de travaux a été finie avec succès : canalisations posées sur la rive droite du fleuve Gambie, y compris traversée du pont et de la route, réservoir et réseau mis en eau. Les essais de la pompe et du groupe électrogène sont concluants.

Par ailleurs, l’ASUFOR (Association des usagers du forage) a été créée, après plusieurs réunions préparatoires animées par la direction de l’hydraulique. Enfin, le conducteur de forage, un homme d’expérience et très motivé, a été désigné. La pose des canalisations sur la rive gauche est prévue en janvier 2008, puis il faudra attaquer l’assainissement.

Consultez également
Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

L’automne 2021 a été l’occasion d’une reprise des projets en République du Congo, avec deux...

22 décembre 2021
Togo - une diversité de projets

Togo - une diversité de projets

L’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à la gestion des déchets a fait l’objet de pas...

21 décembre 2021
Formations par et pour les bénévoles

Formations par et pour les bénévoles

Les formations d'Aquassistance ont repris en 2021, avec une offre destinée aux adhérents, pour...

17 décembre 2021
Cameroun - travaux et évaluation

Cameroun - travaux et évaluation

Cinq intervenants d’Aquassistance, quatre bénévoles et le Délégué Général, sont partis en même...

16 décembre 2021
Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Une équipe de trois bénévoles aguerris en matière de gestion des déchets, Jean-Luc Besset,...

14 décembre 2021
Objectif : certification OMS

Objectif : certification OMS

Secouristes Sans Frontières Medical Team (SSF MT), ONG urgentiste, a établi avec Aquassistance...

8 décembre 2021