Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Népal – Mission de suivi et d’évaluation de nos projets

Népal – Mission de suivi et d’évaluation de nos projets

Depuis quelques années, AQUASSISTANCE entreprend des missions de post-évaluation de ses projets, afin de constater, plusieurs années après leur réalisation, la bonne gestion, le bon entretien et le bon usage des infrastructures et en mesurer les impacts.

En décembre 2019, trois bénévoles se sont rendus au Népal pour évaluer deux projets auxquels AQUASSISTANCE a participé, à Chapakhori et à Pharping.

Chapakhori

Nous avions réalisé notre toute première mission à Chapakhori en 2011. Cet ensemble de villages répartis sur ce que ses habitants appellent des collines - il s’agit en fait de petites montagnes de +1 000 m de dénivelé - rencontrait des difficultés d’approvisionnement en eau, principalement du fait de la pénibilité de la corvée qui impliquait de descendre vers les différentes sources dans les vallées en contrebas, des trajets longs et physiques. Plusieurs missions d’études complémentaires ont ensuite été réalisées et, en 2014, les fonds nécessaires à la réalisation du projet ont été réunis grâce au concours du SIAEP de Barjac, du département du Gard et de l’Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse. Après quelques ajustements du volet technique dus au séisme de 2015 qui a impacté l’une des sources, les travaux ont été lancés et se sont poursuivis jusqu’en fin 2016. Il s’agissait de réaliser des captages de sources équipés de stations de pompage, de construire des réservoirs et un réseau d’adduction de près de 12km pour desservir des bornes fontaines.

Pour assurer la sensibilisation à l’hygiène et la santé et renforcer les capacités du comité local de gestion du service de l’eau, AQUASSISTANCE s’appuie sur la Croix-Rouge Népalaise (NRCS : Nepal Red Cross Society), dont la prestation était toujours en cours, notamment pour le renforcement des compétences du comité de gestion du service de l’eau.

storage?id=892773&type=picture&secret=IwuCWREa3LBkZZv9i5xn3JXfaxme3ZF0YE29XKq5&timestamp=1580983592

Trois ans après la réception des travaux, les installations fonctionnent et sont entretenues grâce à trois techniciens rémunérés par le comité de gestion. Comme souvent au Népal, le réseau n’est pas alimenté en continu et à Chapakhori, chaque village est alimenté 1 à 2 fois par semaine (4h) en alternance. Les villageois, bien que reconnaissants pour l’amélioration de leur accès à l’eau, et de l’amélioration de la santé grâce à de meilleures pratiques de transport, stockage et usage de l’eau, sont toutefois moyennement satisfaits du service de l’eau car le prix de l’eau leur semble élevé par rapport au service rendu. En effet, pour consommer le moins possible d’électricité pour le pompage, le comité de gestion limite fortement la distribution à quelques heures, et donc de faibles volumes. Une mission spécifique pour renforcer l’accompagnement du comité de gestion (gestion comptable et clientèle) ainsi que renforcer les compétences techniques des salariés (connaissance du réseau, gestion des consommations et gestion des alternances et de la pression pour mieux préserver le réseau de distribution) permettrait d’améliorer le service rendu aux usagers.

Pharping

A l’origine, le projet initié par Assistance Médicale Toit du Monde (AMTM) visait à sécuriser l’alimentation en eau d’un petit hôpital. Toutefois, après une mission d’expertise en 2004 et une mission complémentaire en 2007 qui a permis de constater que la ressource en eau était suffisante, le projet a évolué vers un projet de renforcement de la desserte en eau potable de l’ensemble de Pharping (env. 20 000 habitants en 2009) situé à une vingtaine de kilomètres au Sud de Katmandu.

L’une des complexités – en plus du profil escarpé de la région - était de faire face et d’anticiper l’expansion de la ville, avec un urbanisme anarchique et notamment l’implantation de nombreux monastères bouddhistes dans la vallée. En 2009, avec l’aide d’un bureau d’étude local, nous avons réalisé un schéma directeur de la production et distribution d’eau potable. Par la suite en 2010, nous avons apporté notre aide au KUK, société de gestion de l’eau pour la vallée de Katmandu (créée en 2007), pour réhabiliter les ouvrages de production et réaliser un réservoir de 150 m3 pour augmenter la capacité de stockage du réseau urbain. Ce projet a pu être réalisé grâce à la participation financière de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

storage?id=892793&type=picture&secret=Hrq9c9QT39EzMs21VZGvC1r2FdZO3K9HIwqTTUd5&timestamp=1580984146

Presque 10 ans plus tard, dans le cadre de notre évaluation, nous sommes allés à la rencontre des acteurs locaux pour faire le bilan. L’association AMTM n’opère plus dans l’hôpital mais par chance, le Président de l’hôpital n’a pas changé, et celui-ci nous a permis de rencontrer les nouveaux acteurs : le nouveau Maire, le Directeur de l’Hôpital, et l’opérateur KUK. Nous avons ainsi pu établir le constat suivant : Pharping, rattachée à l’agglomération de Katmandu est toujours alimentée par le réservoir construit par AQUASSISTANCE. La gestion de la ressource, du réseau et son exploitation sont bien assurées par la commune via le KUK. Le service de l’eau public apporte toutefois une satisfaction partielle aux usagers, et notamment l’hôpital, qui n’a de l’eau que 30min par jour, une pratique courante mais qui ne couvre qu’environ 65% des besoins de l’hôpital. Pour subvenir au reste de ses besoins, l’hôpital achète de l’eau coûteuse à des camions citernes de gestion privée. Pour faire face aux besoins démographiques croissants de la zone, la mairie de Pharping a financé la construction d’un nouveau réservoir de 500 m3 en chantier au moment de notre passage.

AQUASSISTANCE, en tant qu’acteur associatif, n’a plus de motif d’intervention et aucune demande de soutien n’a été formulée. Ce projet peut donc être définitivement clôturé, plus de quinze ans après notre première mission.

Consultez également
Une trentaine de bénévoles d'Aquassistance mobilisés en France

Une trentaine de bénévoles d'Aquassistance mobilisés en France

Le triple appel lancé fin mai auprès de la communauté de membres d’Aquassistance a trouvé écho,...

23 juin 2020
Île-de-France – Améliorer l'accès à l'hygiène pour l’habitat informel

Île-de-France – Améliorer l'accès à l'hygiène pour l’habitat informel

Depuis le début de la crise sanitaire provoquée par le Covid19, des instances de coordination...

1 juin 2020
Sénégal - Appui à la structuration de la gestion des déchets de Méckhé

Sénégal - Appui à la structuration de la gestion des déchets de Méckhé

Méckhé est une ville au Sénégal située sur la Route Nationale 2 qui relie Dakar à Saint-Louis, à...

28 mai 2020
Togo - Intervention à Agamahé pour rétablir l’accès à l’eau

Togo - Intervention à Agamahé pour rétablir l’accès à l’eau

Il y a deux mois, l’approvisionnement en eau d’Agamahé était interrompu à la suite d’une panne...

20 mai 2020
Côte d’Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

Côte d’Ivoire - Démarrage des travaux à Niagbameko

L’Association Hawaï qui rassemble des membres de la diaspora du village de Niagbameko en Côte...

18 mai 2020
Covid 19-Témoignages d'adhérents engagés

Covid 19-Témoignages d'adhérents engagés

Elena, PACA. "Je suis très fière d'une action qui a très bien marché dans mon petit village...

11 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus