Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Burkina Faso (Fada N’Gourma) – 9 villages accèdent à l’eau potable

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Burkina Faso (Fada N’Gourma) – 9 villages accèdent à l’eau potable

Aquassistance et Fondacio, se sont alliés pour réaliser 10 forages dans les communes de Fada N’Gourma, Matiacoali et Pama, à 200 km à l’est de Ouagadougou. Le projet a été retenu par la Communauté Urbaine de Bordeaux lors de son appel à projets 2009 et le financement qu’elle a apporté a été complété par l’Agence de l’Eau Adour Garonne. Les travaux ont pu enfin se réaliser pendant la saison sèche 2010-2011.

L’étude géophysique a été conduite fin 2009 par le bureau d’études burkinabé BERA. A l’automne 2010 la phase de réalisation de forages avec aménagement de pompes à motricité humaine a été lancée. Nous avons eu la chance d’être retenus pour suivre cette phase. Deux appels d’offres ont été lancés en janvier 2011, portant sur la réalisation des forages et leur aménagement avec des pompes Volanta ou India selon les débits trouvés, d’abreuvoirs pour les bêtes et de puits perdus. Les dates prévisionnelles des travaux se situaient entre fin mars et fin juin. L’enjeu était de démarrer les travaux de façon à avoir des mesures de débit représentatives, en saison sèche et de bien enchaîner les travaux de village en village, pour ne pas reporter la mission de réception des travaux à la saison des pluies, qui bloque parfois la circulation entre les villages. C’est grâce à l’appui de Jean-Marie Battarel, Dominique Chenille et l’équipe d’Aquassistance que nous avons pu mener ce travail important de préparation, de dépouillement et choix des entreprises retenues. Car, c’était la première mission Aquassistance dont nous étions responsables, et nous avions besoin de leur avis quant aux besoins du terrain qu’ils connaissent si bien.

Puis les commandes ont été lancées. Notre première mission, fin mars, a consisté à faire connaissance avec l’ensemble des intervenants et à nous assurer avec eux du bon déroulement du travail sur le premier village : BERA, ayant détaché deux personnes pour le suivi et le contrôle des forages et des installations des superstructures, OCADES, entreprise de forage et d’aménagement, émanation de CARITAS et ADCV, Association pour le Développement des Communautés de Villageois, relais local de Fondacio, qui assure le lien avec les populations. Deux des dix villages avaient changé, par rapport à l’étude de 2008, ce qui a donné lieu à des compléments d’étude.

Depuis Paris, nous avons suivi régulièrement les travaux de réalisation à partir de bilans effectués par les équipes locales. En mai nous avons constaté que les travaux dérivaient, mais en mettant des équipes en parallèle, le retard a été maîtrisé mi-juin, nous permettant d’assurer notre deuxième mission, de réception des travaux, du 18 au 25 juin. Nous avons vérifié la qualité d’eau et le bon fonctionnement des pompes et des écoulements jusqu’à l’abreuvoir puis jusqu’au puits perdu. Notre seul regret : un des villages n’a pu être pourvu en eau car, malgré les pré-études et deux essais de forages, ceux-ci se sont avérés négatifs. Nous avons convenu qu’il fallait élargir la zone de prospection, à l’occasion d’un prochain projet.

Neuf villages ont maintenant de l’eau saine, au lieu de l’eau trouble de surface, entraînant potentiellement des problèmes de santé. Les villageois en étaient si heureux que cela faisait chaud au cœur. Ils nous ont couvert de cadeaux à chaque fois : surtout des œufs, avec lesquels nous nous sommes régalés, mais aussi pintades (vivantes…) et même chèvre et mouton ! Pour fêter la réussite du projet, ADCV a organisé une fête avec des élus locaux et des représentants de l’administration : maires, préfet, représentants des diverses directions telle que celle de l’hydraulique… La télévision nationale RTB et la radio régionale de Fada étaient là, nous avons dû faire un discours, avons été filmés, interviewés, puis sommes passés au journal de 13h. Dans l’avion du retour, mon voisin m’a indiqué m’avoir reconnue !

Cependant, la partie la plus importante du projet est sans aucun doute la réussite du fonctionnement des Comités de gestion de l’eau dans les villages. C’est grâce à ADCV que tout a pu se mettre en place et pourra se poursuivre. Ils ont en effet été intégrés au projet, comme les entreprises, et leurs prestations ont donné lieu à la rédaction d’un cahier des charges, plus pour leur servir de guide et de repère qu’autre chose. Nous avons convenu qu’il était possible de monter une prochaine tranche de travaux avec eux, et restons en contact pour suivre le fonctionnement des Comités de Gestion.

Consultez également
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Fin juin 2018, une vingtaine de bénévoles se sont réunis le temps d'un week-end, dans l’Oise,...

27 juillet 2018
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC...

27 juillet 2018
Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Début Juillet 2018, Anne Kyriacos (de l'équipe permanente) et Alain Broussal (chef de mission...

26 juillet 2018
Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Fin avril 2018, une mission d'expertise avait été effectuée pour le projet d'alimentation en eau...

25 juillet 2018
AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

En 2015, Aquassistance avait été contrainte d’abandonner plusieurs projets en Guinée, au cœur de...

25 mai 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus