Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Madagascar (Ambalanirana) – Des kiosques à eau pour rendre viable un réseau

Madagascar (Ambalanirana) – Des kiosques à eau pour rendre viable un réseau

A Ambalanirana un réseau d’eau de seulement dix ans a été laissé à l’abandon. Grâce à Aquassistance et au cofinancement de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne il est désormais réhabilité. Et il a toutes les chances de perdurer grâce au système des kiosques à eau.

Ambalanirana, 6 000 habitants, est située sur les Hautes Terres de Madagascar, à 200 kilomètres à l'ouest d'Antananarivo. On y accède par la Route Nationale 1 puis une piste difficile d'environ 50 kilomètres. Un projet est mené par Aquassistance à la demande de la Mairie de Mespaul et en partenariat avec Agriculteurs Français et Développement International (AFDI) Bretagne et le Syndicat Mixte de Production et de Transport d’Eau de l’Horn, pour rétablir le réseau d’eau à Ambalanirana.

Cette commune avait été alimentée en eau par Caritas en 1996, mais lors de notre expertise en mars 2006 il ne restait plus de trace des bornes fontaines de l’époque, sans que nous ayons pu connaître la raison de cette destruction. La prise d'eau et le réservoir étaient encore en bon état, par contre entre les deux ouvrages, la conduite d'amenée ne fonctionnait plus.

L'objectif de la mission suivante a été de rechercher de nouvelles sources et de remettre en service la canalisation, opération ardue en raison des nombreuses fuites et de la disparition de grands tronçons, déterrés et volés ; le plus difficile a été de retrouver les extrémités de canalisation dans la brousse ou les rizières. La conduite ainsi remise en état a permis d'alimenter à nouveau le réservoir existant et d'installer deux bornes à proximité de celui-ci. La distribution de l'eau avec paiement au seau a été mise en place immédiatement.

En 2008 nous avons sous-traité à une entreprise locale la réalisation d’un réservoir surélevé 50 m3, d’un réseau de distribution et de 11 bornes fontaines ; les bornes en forme de kiosque permettent au fontainier d'avoir un petit commerce en plus de la vente d'eau. Le seau de 12 litres est vendu 10 Ariary (6 pour le Comité de l'Eau et 4 pour le fontainier). Le mètre cube coûte donc 0,332 €. Pour le réseau nous avons formé le personnel de l'entreprise ainsi que l'agent d'entretien du Comité de l’Eau. Lors de la réception des travaux, le directeur de l'entreprise nous a remerciés pour la rigueur que nous lui avions imposée. L'entretien des installations est assuré par une personne payée par le comité de l'eau. Le résultat du début de l'année 2009 montre un bilan positif. Un deuxième agent doit être embauché pour réparer les fuites survenues sur la conduite d’amenée dans les meilleurs délais et éviter ainsi les coupures d'eau.

Consultez également
Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

Congo Brazzaville - Expertise à Mossendjo

L’automne 2021 a été l’occasion d’une reprise des projets en République du Congo, avec deux...

22 décembre 2021
Togo - une diversité de projets

Togo - une diversité de projets

L’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à la gestion des déchets a fait l’objet de pas...

21 décembre 2021
Formations par et pour les bénévoles

Formations par et pour les bénévoles

Les formations d'Aquassistance ont repris en 2021, avec une offre destinée aux adhérents, pour...

17 décembre 2021
Cameroun - travaux et évaluation

Cameroun - travaux et évaluation

Cinq intervenants d’Aquassistance, quatre bénévoles et le Délégué Général, sont partis en même...

16 décembre 2021
Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Sénégal - des projets actifs en gestion des déchets

Une équipe de trois bénévoles aguerris en matière de gestion des déchets, Jean-Luc Besset,...

14 décembre 2021
Objectif : certification OMS

Objectif : certification OMS

Secouristes Sans Frontières Medical Team (SSF MT), ONG urgentiste, a établi avec Aquassistance...

8 décembre 2021