Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif) d’Aného. Dans cette commune, le programme d’accès à l’assainissement initié en 2007 a permis la mise en place de dispositifs d’assainissement domestiques (fosses septiques) et des puits perdus pour les eaux ménagères (eaux grises) sur une partie du territoire.

La mission de 2017 consistait à accompagner le SPANC sur la gestion administrative (mise en place d’un planning de diagnostic périodique de visites, élaboration de documents utiles etc.). En savoir plus sur la mission d'octobre 2017.

Pour poursuivre l’accompagnement, une nouvelle mission s’est déroulée en Juillet 2018 pour réaliser cette fois une carte d’aptitude des sols. Située au bord de l’océan, Aného se caractérise par une concentration assez élevée d’habitants (près de 25 000), ce qui en termes d’assainissement présente un risque : la pollution de la nappe de la ville par les fosses septiques.

storage?id=370989&type=picture&secret=hF0HSd4nq38D0NuK7bQFQrwTFxXU5o6dbn1Fqfp7&timestamp=1532954596

Fritz et Olivier  (à gauche)

Olivier Fernandez et Fritz François, ont ainsi réalisé durant leur mission une étude des sols : 32 sondages pédologiques, tests de perméabilité, et le sondage de 124 puits pour évaluer la profondeur de la nappe. L’objectif est de cartographier la zone et permettre aux agents municipaux de vendre pour chaque concession la solution d’assainissement la plus adaptée à la nature des sols. Il s’agit de leur fournir des éléments concret pour déterminer le dimensionnement des latrines et les capacités de traitement des sols en fonction de leur localisation.

Le SPANC va ainsi pouvoir revoir les contrats avec les entreprises qui réalisent les latrines, afin d’intégrer ces nouvelles contraintes.

Prochaine étape : Aquassistance se rendra à nouveau sur place en octobre prochain afin de s’assurer de la bonne prise en mains des outils par les agents du SPANC sur le plan administratif et pour la cartographie de la zone.

Consultez également
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Fin juin 2018, une vingtaine de bénévoles se sont réunis le temps d'un week-end, dans l’Oise,...

27 juillet 2018
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC...

27 juillet 2018
Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Début Juillet 2018, Anne Kyriacos (de l'équipe permanente) et Alain Broussal (chef de mission...

26 juillet 2018
Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Fin avril 2018, une mission d'expertise avait été effectuée pour le projet d'alimentation en eau...

25 juillet 2018
AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

En 2015, Aquassistance avait été contrainte d’abandonner plusieurs projets en Guinée, au cœur de...

25 mai 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus