Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Actualités


Retour
Népal (Chapakhori) - Un réseau d’eau à réaliser sur terrain accidenté

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Népal (Chapakhori) - Un réseau d’eau à réaliser sur terrain accidenté

Dans l’appel à candidatures pour les nouveaux projets d’Aquassistance ressort au mois de novembre une mission au Népal pour l’amélioration de l’adduction d’eau potable du village de Chapakhori. Après un casting acharné (eh oui, cette destination est très prisée), me voici engagée aux côtés de Jean-Marie Battarel et Mathieu Clain.

Nous partons le 2 mars pour Katmandu. Nous sommes accueillis par plusieurs membres de l’association népalaise partenaire, Rural Development Forum : le président, un traducteur et divers membres, qui nous suivront pendant tout le séjour. Cette association a pour objectif premier d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées, leur accès dans les lieux publics. Elle a choisi d’étendre son activité au problème de l’approvisionnement en eau, surtout dans les secteurs isolés.

Après un voyage de nuit fatiguant et quelque repos pris dans un hôtel situé à une heure à l’Est de Katmandu, notre première journée consiste à rechercher des données utiles au terrain (cartes du village et études antérieures) ainsi qu’à rencontrer ceux qui gèrent l’eau dans la région. Puis, dès le lendemain, direction Chapakhori. Ce village, proche de l’hôtel à vol d’oiseau, s’avère en fait à plus de 2 heures de pistes. Il est donc décidé de dormir chez l’habitant pour optimiser les journées.

Chapakhori est un ensemble de 9 villages répartis sur ce que les habitants appellent des collines. Il s’agit en fait de petites montagnes de 1 000 m de dénivelé, relativement abruptes à leur base. Il existe des sources, principalement en fond de talweg qui sont utilisées pour s’approvisionner en eau, mais cela nécessite de la part des villageois d’effectuer de longues marches. L’eau recueillie sert au bétail, à la cuisine et à la consommation personnelle. L’approvisionnement en eau est donc un réel problème que l’association souhaite régler afin de faciliter la vie des gens. Elle a choisi Chapakhori comme village test car des membres de l’association en sont originaires.

L’objectif de notre mission a été d’établir un état des lieux des ressources en eau, et de l’approvisionnement en eau actuel et de définir les besoins de chacun des neuf villages. Pour ce faire, nous sommes allés voir toutes les sources, qu’elles soient déjà exploitées ou non. Nous y avons mesuré le débit résurgent et la qualité des eaux (pH conductivité, nitrates, sulfates, coliformes). Nous avons organisé des réunions pour préciser la consommation et les attentes des villageois. Un accent a été mis sur l’importance de constituer un comité de gestion et d’instituer un paiement de l’eau pour prendre en charge les réparations. Il a été demandé aux villageois s’ils étaient prêts à participer aux travaux. Etant tous concernés par le problème de l’eau, ils ont montré leur motivation et attendent de réelles solutions. Ils nous ont accueillis très chaleureusement avec des tonnes de colliers à fleurs, des écharpes blanches et du maquillage rouge en guise de chance et de bonheur.

La mission s’est terminée à Katmandu pour rechercher des cartes et se renseigner sur le prix local des travaux et des matériaux. Cette mission a été très sportive ; on se souviendra particulièrement des passages aériens pour aller trouver les sources et des trajets en 4x4 avec des pentes tellement raides que le précipice nous tendait presque les bras, mais elle a été également très chaleureuse. Suite à cette expertise, le dimensionnement et le chiffrage du futur réseau sont en cours de finalisation. Une mission complémentaire devra positionner de manière plus précise les bornes fontaines et affiner les travaux compte tenu de la topographie.

Consultez également
Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

Madagascar - démarrage des 4 chantiers du programme Ranofisotro

En 2017, nous avions réuni les financements du programme « Ranofisotro », qui signifie « Eau...

31 juillet 2018
Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Formation Urgence - Découvrez la vidéo 2018

Fin juin 2018, une vingtaine de bénévoles se sont réunis le temps d'un week-end, dans l’Oise,...

27 juillet 2018
Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Togo (Aného) - retour de mission Juillet 2018

Fin 2017, deux bénévoles avaient réalisé une mission de formation des opérateurs du SPANC...

27 juillet 2018
Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Bénin - Tour de piste de nos projets Béninois

Début Juillet 2018, Anne Kyriacos (de l'équipe permanente) et Alain Broussal (chef de mission...

26 juillet 2018
Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Guinée (Maci) - Retour de mission pour les essais de pompage

Fin avril 2018, une mission d'expertise avait été effectuée pour le projet d'alimentation en eau...

25 juillet 2018
AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

AQUASSISTANCE, de retour en Guinée-Conakry

En 2015, Aquassistance avait été contrainte d’abandonner plusieurs projets en Guinée, au cœur de...

25 mai 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus